MISE EN VALEUR DU QUARTIER DE "VIERES" A ESPARRON DE VERDON MAITRISE D'OUVRAGE COMMUNALE

CONTEXTE DE L'OPERATION

Le village d'Esparron-de-Verdon se présente comme un village perché au débouché des basses gorges du Verdon.

La commune comptabilise une population d'environ 450 habitants avec une augmentation importante en période estivale due à l'attrait de son lac en retenue sur le Verdon. On dénombre notamment sur la communes de nombreuses structures d'hébergement touristique (6 campings, des gites,...) ainsi que de nombreuses structures d'activités de plein air (activités nautiques, escalades, randonnées, VTT, pèche,...).

Le village possède un patrimoine architectural remarquable avec la présence du château qui surplombe le village et de rues pittoresques.

 

En contre-bas du château, se situe l'ancien quartier de "Vières" qui constitue aujourd'hui une sorte de " socle végétal" pour le village délimité par les ruines de l'ancien rempart médiéval. Délaissé depuis de nombreuses décennies, ce quartier se trouve actuellement en état de ruine avancé entrainant des problèmes de sécurité du site : caves voutées effondrées, effondrement des murs dont celui des anciens remparts, végétation invasive, accès impossible pour les services de secours....

 

 

OBJECTIFS DE LA MISE EN VALEUR DU QUARTIER DE VIERES

© X.Boutin Architecte

Le quartier de " Vières " est issu d'une phase de reconstitution du village au XVIIème siècle et repose sur un mur de soutènement constitué de l'enceinte féodale du village. Il est composé de 2 anciennes rues parallèles :

  • la rue Basse qui a disparu sous les éboulis et la végétation
  • la rue Haute, particulièrement étroite, accessible seulement pour les piétons et encore bordé d'une rangée de maisons.

 

Si le paysage parait chaotique et enseveli sous la végétation, on observe cependant de très nombreux vestiges conservés : remparts majestueux, restes éloquents de maisons nombreuses, caves biens conservées.

 

 

© X.Boutin Architecte

La restauration du quartier médiéval de Vières a pour objectif, dans un premier temps de mettre en sécurité les ruines afin de préserver une partie de l'histoire de la commune. Parallèlement, cette mise en valeur permettra de maintenir la silhouette paysagère de ce lieu et de l'ouvrir au public afin de créer une " ballade dans les ruines " et d'améliorer ainsi les liens entre les deux centres du village.

 

© X.Boutin Architecte

Compte tenu du volet patrimonial de ce site, la réalisation du projet nécessite un diagnostic technique préalable qui définira les travaux nécessaires au confortement des structures bâties et à la sécurisation du quartier. A l'issue de ce diagnostic un chiffrage des travaux à mettre en œuvre sera réalisé à partir du phasage suivant :

  • travaux d'urgence pour une mise hors péril
  • consolidation pérenne des ruines et du rempart
  • aménagement d'un parcours dans les ruines 

 

Cette opération répond au deuxième enjeu identifié lors de l'étude urbaine du Programme d'Aménagement Solidaire qui est d'adapter le développement urbain et plus précisément de pérenniser et valoriser le grand paysage et le patrimoine architectural, rural et urbain.

 

 

ETAPE 1 - REALISATION DE L'ETUDE DE MISE EN VALEUR DU QUARTIER DE VIERES

L'étude a été confiée à Xavier BOUTIN architecte DPLG et spécialiste en réhabilitation et mise en valeur du patrimoine. Cette étude s'est déroulée selon la méthodologie suivante :

  • Diagnostic : relevé et analyse de l'état des structures bâties (caves, superstructures, rempart), relevé de la végétation, mise en évidence des éléments remarquables et des points forts du site 
  • Détermination des mesures d'urgence à mettre en place
  • Détermination des travaux de consolidation générale et de pérennisation des structures bâties
  • Définition d'un parti d'aménagement pour la réalisation d'un parcours dans les ruines
  • Chiffrage des différentes phases de travaux : 110 000 € pour les travaux d'urgence et 425 000 € pour l'ensemble des travaux de consolidation et d'aménagement des parcours.

 

 

© X.Boutin Architecte
© X.Boutin Architecte

TRAVAUX D'URGENCE

Les travaux d'urgence prévoient la résorbions des points les plus fragiles correspondant à des périls imminents en réalisant : 

  • des mesures ponctuelles d'étaiement et de consolidation
  • l'élagage des lierre de manière à alléger leur poids sur les maçonneries et dégager visuellement celles-ci
  • la mise en place d'une clôture délimitant la zone interdite au public.

 

TRAVAUX DE CONSOLIDATION

Il s'agit de stabiliser de manière pérenne les ruines du quartier. Chacune des parois est sélectivement délierrée, les différentes parties qui la composent sont consolidées de manière traditionnelle (mortier de chaux, coulinage, rejointement, ...) ou plus moderne (pose d'atèles, d'agrafes,tirants métalliques, éléments de béton armé).

 

 

© X.Boutin Architecte
© X.Boutin Architecte
© X.Boutin Architecte

Principes d'aménagement retenus

 

Les parcours proposés s'articulent à partir des deux rues principales afin d'appréhender la composition du quartier fait de maisons densément groupées sur un rempart majestueux. Autour de ces axes, se développent des parcours secondaires qui permettent à la fois de pénétrer et de découvrir certaines des maisons et de longer le rempart, d'en comprendre la place et la position en balcon sur le paysage.

Enfin ce parcours dans les ruines sera connecté à la trame viaire du village et aux sentiers de randonnée.

En outre, le projet s'appuie sur le charme du lieu où se mélangent ruines et végétation luxuriante, une attention particulière étant apportée à la préservation et la mise ne valeur de la végétation en place.

Des aménagements " légers " seront à mettre en œuvre : garde-corps, belvédères, signalétique, éclairage nocturne.

 

 

© X.Boutin Architecte
haut de page